Heilung, back to the primitive


Heilung est un groupe Pagan/folk d'origine allemande et danoise. Le nom du groupe signifie "guérison". Leur musique consiste à faire revivre "les sons des temps passés", qui font référence aux premiers âges de l' humanité, ou à l'ambiance viking. Le shamanisme est très présent dans leur musique.


Heilung a été fondé en 2014 par Kai Uwe Faust ( tatoueur spécialisé dans les tatouages en vieux norrois ) et Christopher Juul d'Euzen. Il furent rejoint plus tard par Maria Franz.

Les premières apparitions live du groupe ont eu lieu en 2017. Le concert, Lifa,  a été enregistré et est sortie directement  sur Youtube, comme en album live.

Les enregistrements du groupe ne se limitent pas à la musique, mais contiennent également des poèmes.


Les langues utilisées varient de l'allemand , à l'anglais, au latin, en passant par des dialectes norvégiens.

Les instruments qui sont généralement utilisés sont des objets qui peuvent avoir été disponibles pour les humains des anciens temps, tels que des tambours , des os ou des lances .

Les voix féminines de Maria Franz sont éthérées, tandis que les chants d' Uwe Faust rappellent le style tibétain ou mongol . Christopher Juul utilise un chuchotement comme voix.

Sur scène, les membres du groupe portent des costumes aux formes élaborés . Ils s'inspirent en partie des "traditions spirituelles des peuples eurasiens ou vikings"




Le visionnage du concert est une vraie expérience, n'hésitez pas à la tenter !



Le Dolmen de la Pierre Césée


Le dolmen de la Pierre Cesée est un dolmen en grès. La chambre mesure plus de 7 mètres de long pour 3 mètre de large ; elle est couverte d’une seule table de couverture (8,80 m de long pour 3 m de large), brisée en deux mais demeurée en place.

La chambre était précédée d'un portique dont seuls quelques vestiges émergent encore du sol. Deux petites dalles, dont une désormais enterrée, devaient à l'origine obturer l'entrée de la chambre.

Une légende veut que la fée qui construisit le dolmen a imprimé l'empreinte de son talon et de son bâton sur la face supérieure de la table de couverture avant de sauter dans la rivière toute proche.

Le nom de Pierre Césée viendrait de ce qu'elle fut cassée (caesee) par la foudre.

George Sand, à Aurore



La nature est tout ce qu'on voit
Tout ce qu'on veut, tout ce qu'on aime,
Tout ce qu'on sait, tout ce qu'on croit,
Tout ce que l'on sent en soi-même.

Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l'aime,
Elle est juste quand on y croit,
Et qu'on la respecte en soi-même.

Regarde le ciel, il te voit,
Embrasse la terre, elle t'aime.
La vérité c'est ce qu'on croit,
En la nature c'est toi même.



Le parc oriental de Maulévrier

Une petite ballade en photos du plus grand jardin japonais d'Europe :

Erable japonais


L'eau est l'élément principal du jardin. Elle symbolise la course du soleil mais aussi la vie d'un homme, de la naissance à la  mort. Le cour d'eau qui traverse le jardin peut-être comparé au cycle de la vie. Chaque étape de ce cours d'eau évoque une période particulière. Par exemple l'étendue du lac représente la vieillesse, une période faite de sagesse, de sérénité,de connaissances et d'expériences.




La colline des méditations


Temple Khmer

Lakmi, Déese de la beauté et de la fortune

La roche et le bois, les deux autres principaux éléments du parc


Quelques bassins de carpes koï et de grenouilles agrémentent le jardin :





Une dernière photo des merveilleuses couleurs du jardin



La sorcière de Helheim

Petit atelier de décoration du moment afin d'habiller un peu la partie de la bibliothèque sur les mythes et légendes de Bretagne

La bibliothèque est sous bonne garde ! 

J'ai tout d'abord eu un gros coup de coeur sur un cliché de Naeko Ao, une modèle photos qui aime les projets alternatifs, et qui a travaillé sur le thème de "La sorcière de Helheim"

Après lui avoir demandé son autorisation, j'en ai fait faire une petite impression format 15 x 15cm.

Restait à trouver LE cadre pour la mettre en valeur, et là, ça a été une autre paire de manches...

Ce n'est pas le format le problème, c'est le style... la plupart de ce que j'ai vu en boutique ou sur le net restait très traditionnel, alors que je cherchais quelque chose de très "roots" et primitif.

Et à force de recherche, je suis tombé sur cette boutique ETSY qui fait un travail remarquable, à partir de très vieux bois : Yorkart 

Je vous encourage vivement à visiter sa boutique, il travaille vraiment bien et ses envois sont très soignés (et je recommanderai chez lui car j'ai un autre projet de cadre en tête... mais c'est une autre histoire!)

Et le rendu est plutôt réussi :



Wardruna, l'écho des chants vikings



Wardruna est un groupe de néofolk et ambient norvégien venant de Bergen. Il a été lancé par Einar Selvik avec Kristian Especal et Lindy Fay Hella.

Il est basé sur les anciennes croyances nordiques. Le projet est tout particulièrement centré sur l'alphabet runique, plus précisément le vieux Futhark.


Le vieux Futhark (ou ancien Futhark) est la plus ancienne forme d'alphabet runique, utilisée par les peuples germaniques, du IIe siècle au VIIIe siècle, à la surface d'artefacts (bijouterie, amulettes, outils, armes) ou de pierres runiques. En Scandinavie, l'écriture fut simplifiée dès la fin du VIIIe siècle pour aboutir au Futhark récent (ou runes scandinaves).


Couteau de tissage d'époque avec un poème d'amour gravé


La musique de ce groupe a pour ambition de nous plonger dans une ambiance viking d'il y a plus de 900 ans. Wardruna se vit, s'écoute et se ressent, bien au delà de ce que les mots peuvent décrire. Il se dégage de leurs compositions une incroyable intensité, presque spirituelle, qui parle à  nos racines.

Einar Selvik



Je vous laisse avec deux de mes morceaux favoris, Raido et Helvegen. Et puissiez-vous, vous aussi, vibrer aux anciens échos de Wardruna.



Souvenirs de la Sèvre Noire



"La Sèvre a été mon premier amour. Nos écoles buissonnières ont été nourries de ses idylles de libellules, de ses floralies d'aquatiles, de ses églogues de saules et de martins-pêcheurs"

Gilbert Prouteau, je te dis qu'il faut vivre, 1998